Udienze

La base de données Udienze est consacrée aux audiences accordées quotidiennement par le pape Pie XII à des membres de l’administration curiale, de l’Église universelle mais aussi des personnalités politiques ou culturelles du monde entier, catholiques ou non. Elle est réalisée grâce au financement accordé par l’Agence nationale de la Recherche au programme Globalvat (2022-2025).

Cette base de données recueille, par un dépouillement du fonds Prefettura della Casa Pontificia, Udienze private e speciali, conservé dans les Archives apostoliques vaticanes (AAV), les données relatives aux audiences du pontificat de Pie XII (les fonds relatifs à la période mai 1952-1958 ne sont toutefois pas consultables à ce jour).

La documentation est issue de l’administration du Maestro di Camera (MdC) de Pie XII, qui centralise les demandes d’audience adressées au pape et prépare, pour chaque jour, un dossier contenant la liste des personnes admises, l’heure à laquelle elles sont convoquées, ainsi que la typologie des audiences (privées, spéciales…). Dans un mois typique de l’immédiat après-guerre, le pape accorde une moyenne de 200 audiences. La base Udienze se concentre sur les années 1939-1948, soit 108 mois dépouillés (quelques carences documentaires sont en effet à déplorer, notamment en 1944).

Dans le dossier des audiences quotidiennes sont aussi conservés des documents variés : lettres de personnes qui demandent à être reçues, feuilles imprimées du bureau du MdC, recommandations et lettres de présentations, cartes de visite. Plus rarement, on trouve des plans organisant l’espace de la salle d’audience, des témoignages sur les cadeaux apportés au pape et d’autre notes. Quand une audience générale avec baiser de la main est prévue, le MdC rédige la liste des personnes participantes.

C’est à partir de l’ensemble de ces documents que nous identifions la personne reçue lors de l’audience, la durée de cette dernière, ainsi que la personne ou l’institution qui en appuie la demande. De nombreuses indications sont également donnée sur la nationalité, la confession, la profession de la personne ou encore le motif de l’audience (témoignage spécifique à présenter au pape, demande de bénédiction pour une occasion particulière…).

Une fois intégrées dans l’environnement numérique de recherche Geovistory, ces données issues des archives pourront être encore enrichies : géoréférencement des provenances des individus ; articulation avec d’autres bases, comme les bases de données bibliographiques, qui permettent d’obtenir des informations sur un auteur et d’identifier un ouvrage présenté à l’occasion d’une audience par exemple.

Cette opération, possible grâce à Geovistory, permet de proposer des analyses statistiques et des visualisations inédites sur le fonctionnement du pouvoir pontifical et son évolution dans le temps. On pourra par exemple s’intéresser à la durée et à la fréquence des rencontres du pape avec les membres de la Curie et les responsables du gouvernement local de l’Église (diocèses, associations, congrégations). Il est possible aussi d’observer la spatialisation des données géoréférencées, pour représenter graphiquement la provenance des personnes reçues, les réseaux internationaux de l’Église catholique et leurs évolutions.

Au sein de Geovistory, l’objectif est également d’enrichir les données dans une dynamique collaborative, par exemple, l’ajout de photographies d’audiences, de comptes-rendus rédigés par les audiencés (conservés dans d’autres fonds d’archives). La collaboration avec l’équipe internationale rassemblée autour du programme Globalvat est ici essentielle.

La base Udienze, dont l’accessibilité publique est prévue en 2026, ambitionne ainsi d’être un outil de recherche sur ce pontificat et ses archives, autant qu’un moyen innovant pour questionner la gouvernance de l’organisme international qu’est l’Église catholique.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search