Fabien Théofilakis

Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (CHS) 

UMR 8058 Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / CNRS

Campus Condorcet
Bâtiment Recherche Sud, 4e étage,
5, cours des Humanités
93322 Aubervilliers Cedex

fabien.theofilakis@univ-paris1.fr

English version

Biographie

Après une thèse réalisée en co-tutelle entre les universités de Nanterre et d’Augsbourg, Fabien Théofilakis a été boursier post-doctorat à Allemagne (DAAD, Fondation Thyssen), puis professeur invité DAAD à l’Université de Montréal (Canada). En 2016, il est élu maître de conférences à l’Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne. Il est actuellement professeur invité à l’Europe-Universität Viadrina (Francfort/Oder, Allemagne).

Thèmes de recherche

Ses recherches portent sur les dimensions politiques, sociales et culturelles de la captivité en temps de guerre, mais aussi sur les procès pour l’histoire, en particulier le procès d’Adolf Eichmann en 1961 à Jérusalem. En plus de son enseignement sur le phénomène de la guerre aux XIXe et XXIe siècles, Fabien Théofilakis mène un projet collectif de recherche sur “Les pratiques humanitaires et la captivité en temps de guerre (1939-1958)” dans le cadre de l’ouverture des archives du pontificat de Pie XII au Vatican. Il s’intéresse particulièrement à l’évolution du lien entre l’État et ses citoyens de la fin du XIXe siècle aux années 1970 à travers l’étude comparative de cohortes de prisonniers de guerre au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, qui fera l’objet d’un livre publié chez Gallimard.

Principales publications

  • Théofilakis, Fabien (ed.), Prisonniers de guerre français en 40, Paris, Fayard, 2022
  • Brazzoduro, Andrea ; Daimaru, Ken ; Théofilakis, Fabien (dir.), Faire l’histoire des violences en guerre – Annette Becker, un engagement, Saint-Etienne, Créaphis, 2021
  • Scheck, Raffael; Théofilakis, Fabien; Torrie, Julia (eds.), German-occupied Europe in the Second World War, Abingdon, Routledge, 276 p., 2019
  • “(S’)Exposer pour se “ré-orienter” : les pratiques culturelles des prisonniers de guerre, entre productions allemandes et programme français (1944-1945)”, in Barrera, Caroline; Cantier, Jacques  (eds.), Science et culture en temps de guerre (XIXe-XXe siècle), Portet-sur-Garonne, Éditions midi-pyrénéennes, 2023, p. 133-47, 2022
  • “Comment cesser le combat dans une guerre totale? La capture des soldats allemands dans la France de la Libération (1944-1945)”, in Miot, C. ; Vaisset, T. ; Vo-Ha, P. (eds.), Cessez-le-feu, cesser les combats ? De l’époque moderne à nos jours, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, p. 189-210, 2022
  • “La denazification vue par les Allemands”, in Quétel, Claude (ed.), La Seconde Guerre mondiale vue d’ailleurs, Toronto, University of Toronto Press, p. 256-76, 2022
  • “From History to Story: When the “Architect” of the Holocaust Became his Own “Witness””, in Wittmann, Rebecca (ed.), The Eichmann Trial Reconsidered, Toronto, University of Toronto Press, p. 32-49, 2022
  • “Helmut can be a worker, not a lover”: Relationships between Germans POWs and French women in post-war France (1944-1948), in Feltman, Brian; Reiss, Matthias (eds.), Prisoners of War and Local Women in Europe and the United States, Basingstroke Palgrave Macmillan, p. 169-98, 2022

HAL

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search