Édouard Coquet

edouard.coquet@efrome.it

Biographie

Ancien élève de l’École normale supérieure (Paris), agrégé d’histoire, Édouard Coquet est membre de l’École française de Rome et chercheur associé au Centre d’histoire du XIXe siècle (Sorbonne Université). Il a soutenu le 24 octobre 2020 une thèse de doctorat préparée sous la direction de Jacques-Olivier Boudon (Sorbonne Université) et Daniele Menozzi (Scuola Normale Superiore), intitulée La France coloniale et l’Église : remises en cause d’une alliance ambiguë, de 1918 au début des années 1930.

Thèmes de recherche

Les recherches d’Édouard Coquet se sont intéressées à l’évolution des relations entre le projet colonial et les stratégies de maintien déployées par le catholicisme dans les espaces coloniaux. Centrée sur les années 1920, sa thèse de doctorat s’est intéressée aux relations ambiguës qui lient, outremer, la IIIe République laïque et l’Église catholique, en une période charnière où, tandis que la République utilise le catholicisme comme un vecteur d’influence, Rome défend l’autonomie de l’Église par rapport aux puissances et cherche à rompre l’alliance entre colonisation et mission. Édouard Coquet poursuit à présent ses recherches dans une perspective transimpériale, notamment dans le cadre de l’ANR GLOBALVAT. Il s’intéresse à l’évolution, des années 1930 jusqu’aux indépendances, des stratégies missionnaires en Afrique subsaharienne, fondées sur l’africanisation des Églises et sur une autonomisation par rapport au projet colonial. Son projet adopte comme porte d’entrée l’étude des délégations apostoliques établies par Rome dans ces espaces impériaux, en raison des riches archives qu’elles ont produites et du caractère transnational de leur action.

Principales publications

  • « Entre africanisation et centralisation : stratégies romaines en Afrique subsaharienne à la fin de l’époque coloniale, années 1930-années 1950 », Monde(s). Histoire, espaces, relations, n° 22, 2022/2, p. 111-129
  • « La promotion du clergé vietnamien par Rome dans l’entre-deux-guerres : transformations conflictuelles du modèle missionnaire et appropriations locales », Outre-Mers. Revue d’histoire coloniale et impériale, n° 414-415, 2022/1, p. 207-229
  • « La controverse sur le statut religieux de la Sarre : heurt de logiques entre le Quai d’Orsay et le Vatican (1921-1925) », Relations internationales, n° 186, 2021/2, p. 47-63
  • « Des ‘‘accords’’ originaux entre le Saint-Siège et la France : les négociations sur les biens de mission dans l’espace colonial français, du traité de Versailles aux décrets Mandel (1919-1939) », Archivum Historiae Pontificiae, n° 54, 2020, p. 277-294
  • « Une interprétation politique de la représentation pontificale en Syrie et au Liban : Frediano Giannini et les Églises orientales face au mandat français (1918-1936) », Social Sciences and Missions, vol. 32, n° 3-4, 2019, p. 281-310
  • Albert de Mun et la séparation de l’Église et de l’État 1904-1907, Paris, Éditions du Cerf, 2019, 286 p.

HAL

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search