Catholicisme et anticommunisme – L’apogée du pontificat de Pie XII

Call for papers

Appel à contributions

Cover to the propaganda comic book : Catechetical Guild, Is This Tomorrow, 1947. http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Is_this_tomorrow.jpg
Cycle de colloques et séminaires 2023-2024
Fribourg (30.11.-01.12.2023), Rome (janvier 2024), Paris (juin 2024)

Propositions attendues jusqu’au 1er mars 2023 (3’000 caractères + biographie 1’000).

À fabien.archambault@univ-paris1.fr ; dirmod@efrome.it ; stephanie.roulin@unifr.ch

Réponses et propositions de répartition dans le cycle communiquées en avril 2023.

Langues : Anglais, français, italien, allemand ou espagnol.Support en anglais souhaité pour les présentations en allemand et espagnol.

Catholicisme et anticommunisme –L’apogée du pontificat de Pie XII.

Cycle de colloques et séminaires 2023-2024

De la première condamnation du communisme dans l’encyclique Qui pluribus (1846) aux décrets d’excommunication de 1949, 1950 et 1959, l’anticommunisme semble un réflexe fondamental de l’Église catholique. Ses manifestations s’étendent de la théologie aux pratiques dévotionnelles, en passant par les engagements des partis et syndicats chrétiens. Il apparaît comme un massif dont la recherche historique est loin d’avoir exploré tous les reliefs. Profitant de l’ouverture des archives du pontificat de Pie XI (1922-1939) au début des années 2000, quelques monographies ont étudié la relation conflictuelle entre catholicisme et communisme sur une longue période, en dépassant la perspective locale ou nationale (Chenaux 2009, rééd. 2021; Pettinaroli 2015; Chamedes 2019). De même, si des études ont été réalisées sur certaines crises, personnalités ou mouvements (McNamara 2005 ; Fejérdy 2008 ; Roulin 2010 ; Cœuré 2014), de nombreux espaces et acteurs restent à étudier.

L’ouverture des archives vaticanes pour le pontificat de Pie XII (1939-1958) invite à reprendre à nouveaux frais l’étude de l’anticommunisme catholique. Inscrit dans le projet ANR GLOBALVAT (2022-2025, École française de Rome-Laboratoire de recherches historiques Rhône Alpes) et développé grâce à un partenariat avec l’Université de Fribourg et l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ce cycle de séminaires et colloques vise à stimuler la recherche dans ces archives nouvellement disponibles. Les deux décennies 1940 et 1950 constituent, en effet, une période charnière, marquée par d’importantes prises de position du magistère romain dans un contexte où, pour la première fois, d’importantes communautés catholiques font l’expérience d’un système communiste, tandis qu’à l’Ouest les anciens partis catholiques sont absorbés dans des mouvements démocrates-chrétiens quotidiennement confrontés aux partis de gauche.

Le cycle entend ainsi aborder la relation entre catholicisme et anticommunisme dans une large perspective géographique, thématique et chronologique. Loin de se limiter à l’Europe, il accueillera des contributions qui portent sur les autres continents. Le cycle considérera non seulement les acteurs catholiques – clergé et laïcs –, mais aussi d’autres confessions religieuses, et aussi bien les efforts pour contrer le communisme que pour opérer un rapprochement, voire une synthèse avec lui. Nourri par les renouvellements apportés par les Cold War Studies, il s’intéressera non seulement aux aspects politiques, mais aussi aux cultures visuelles, au rôle des « petits » États et des organisations non gouvernementales. Il prendra en compte les réseaux et institutions culturelles qui ont contribué à façonner les sociétés et la politique à l’heure de la Guerre froide. Enfin, sur le plan chronologique, d’autres périodes pourront être abordées : il s’agit, en effet, d’inscrire ce pontificat dans la longue durée, du XIXe siècle à la fin de la Guerre froide, voire au-delà.

La série sera par conséquent organisée selon de grands axes thématiques allant des relations diplomatiques aux questions doctrinales, en passant par le rapport aux médias, aux partis politiques, aux syndicats, à l’éducation, aux missions, aux arts, aux autres confessions et à la décolonisation. Seront privilégiées les contributions inédites, élaborées à partir de sources nouvelles.

Scientific board

Philippe Chenaux (Univ. du Latran), Sophie Cœuré (Université de Paris Diderot), Magali Della Sudda (CNRS), Mario Del Pero (Sciences Po Paris), Justine Faure (Univ. de Lille), András Fejérdy (Pázmány Péter Univ.), Marc Lazar (Sciences Po Paris), Adriano Roccucci (Univ. di Roma 3).

Organisation

Fabien Archambault (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Laura Pettinaroli (École française de Rome), Stéphanie Roulin (Université de Fribourg)                                              

Literature
  • Archambault Fabien, Le contrôle du ballon : les catholiques, les communistes et le football en Italie : de 1943 au tournant des années 1980, Rome, École française de Rome, 2012.
  • Chamedes Giuliana, A Twentieth-Century Crusade: The Vatican’s Battle to remake Christian Europe, Harvard, Harvard University Press, 2019.
  • Chenaux Philippe, L’Église catholique et le communisme. De Lénine à Jean-Paul II, Paris, Cerf, 2009, rééd. 2021.
  • Chenaux Philippe et Durand Jean-Dominique, Le Saint-Siège, les églises et l’Europe : études en l’honneur de Jean-Dominique Durand = La Santa Sede, le chiese e l’Europa : studi in onore di Jean-Dominique Durand, Roma, Studium edizioni, 2019.
  • Cœuré Sophie, Pierre Pascal : la Russie entre christianisme et communisme, Lausanne, Les Éditions Noir sur Blanc, 2014.
  • Cœuré Sophie, HÄnni Adrian, Labeÿ Marion, Roulin Stéphanie, et al., Communisme et christianisme au XXe siècle, dossier spécial dans: Revue suisse d’histoire religieuse et culturelle, 115, 2021, pp. 13‑135.
  • Dard Olivier et Dumons Bruno (éds.), Droites et catholicisme en France et en Europe des années 1960 à nos jours, LARHRA, 2022 (Chrétiens et Sociétés. Documents et Mémoires).
  • Del Pero Mario et Faure Justine, Décentrer la Guerre froide, N° spécial revue Monde(s), n°18, novembre 2020.
  • Fejérdy András, « Aux origines de la nouvelle “Ostpolitik” du Saint-Siège. La première tentative de Jean XXIII pour reprendre le contact avec les évêques hongrois en 1959 », Archivum Historiae Pontificiae 46, 2008, pp. 389‑411.
  • Hrabovec Emilia, Brugnotto Giuliano, Jurčaga Peter (a cura di), Chiesa del silenzio e diplomazia pontificia 1945-1965 : Umlčana cirkev a pápežská diplomacia 1945-1965, Città del Vaticano, Libreria editrice vaticana, 2018.
  • Lazar Marc, Le communisme : une passion française, Paris, Perrin, 2002.
  • McNamara Patrick, A Catholic Cold War: Edmund A. Walsh, S.J. and the Politics of American Anticommunism, New York, Fordham Univ. Press, 2005.
  • Pettinaroli Laura, La politique russe du Saint-Siège, Rome, École française de Rome, 2015.
  • Pons Silvio et Roccucci Adriano (éds.), I diritti umani e la trasformazione delle culture politiche e cristiane nel tardo Novecento, Roma, Viella, 2021.
  • Roulin Stéphanie, Un credo anticommuniste. La Commission Pro Deo de l’Entente internationale anticommuniste ou la dimension religieuse d’un combat politique (1924-1945), Lausanne, Antipodes, 2010.
  • Weir Todd H, “A European Culture War in the Twentieth Century ? Anti-Catholicism and Anti-Bolshevism between Moscow, Berlin, and the Vatican 1922 to 1933: A Twentieth-Century European Culture War ?”, in: Journal of religious history, 2015 (39-2), pp. 280-306.


Citer ce billet
maddalenacataldi (2022, 19 novembre). Catholicisme et anticommunisme – L’apogée du pontificat de Pie XII. Pie XII : un pontificat en archives. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/cleb

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search